Qui sommes-nous ?

ÉCHARDE (pour « Échafauder une alternative et un réveil démocratiques à l’École ») est une association loi 1901, fondée en novembre 2017 et déclarée à la Préfecture du Rhône.

Un syndicat étudiant…

Nos statuts précisent, dans leur article 2 :

L’association a pour objet :

1°, de défendre les intérêts matériels et moraux des élèves et étudiant·e·s de l’École normale supérieure de Lyon, et de doter cette école d’un syndicat étudiant ;

2°, de défendre les intérêts matériels et moraux des étudiant·e·s, enseignant·e·s et personnels des établissements d’enseignement supérieur lyonnais, lesquels intérêts sont indissociables des précédents ;

3°, de promouvoir une Université plurielle, critique, démocratique et émancipatrice ;

4°, de participer à la repolitisation de l’École normale supérieure de Lyon et des établissements d’enseignement supérieur lyonnais.

Ces quatre buts orientent notre action au quotidien.

En particulier, nous revendiquons le titre de « syndicat étudiant » : à ce titre, nos statuts se réfèrent explicitement à la Charte de Grenoble, texte fondateur du syndicalisme étudiant.

Outre cette charte, cinq principes encadrent l’engagement d’ÉCHARDE :

1°, la défense inconditionnelle de la liberté d’étudier ;

2°, le refus de la précarisation des étudiant·e·s, des enseignant·e·s et des personnels de l’enseignement supérieur ;

3°, le refus de la mercantilisation de l’enseignement supérieur ;

4°, la défense d’un fonctionnement démocratique et transparent des établissements d’enseignement supérieur ;

5°, la lutte contre les racismes, les sexismes, l’intolérance religieuse, et plus généralement toutes les oppressions.

… à l’ENS de Lyon

Même si notre siège n’est pas établi à l’ENS de Lyon (le président nous l’a refusé), nous nous présentons comme syndicat de ses étudiant⋅es. L’existence même d’une École normale supérieure en fait un lieu politique par excellence ; pourtant, le discours politique y est étouffé. La création d’ÉCHARDE répond d’abord à un besoin, exprimé par de nombreux⋅ses étudiant⋅es de l’École, de créer des espaces d’expression politique.

Depuis notre tour d’ivoire normalienne, nous assistons également aux mutations de notre société, et en particulier de son système d’enseignement supérieur. Ne pas nous y confronter serait une façon de profiter de notre situation privilégiée, ce que nous refusons. Cette participation aux luttes émancipatrices, à l’intérieur et à l’extérieur de l’École, est la deuxième raison d’être d’ÉCHARDE.

Ces deux aspects sont complémentaires, quoiqu’en disent certain⋅es.
C’est la raison pour laquelle ÉCHARDE est étroitement intégrée au tissu associatif de l’École, et adhère à la Fédération des associations de l’ENSL.
Plusieurs de nos membres sont également élu⋅es dans des instances de l’École, même s’ils n’ont aucun mandat d’ÉCHARDE.
Enfin, nous travaillons en collaboration avec diverses structures militantes : syndicats de personnels de l’ENS, syndicats étudiants lyonnais et nationaux, collectifs de mobilisation.

Fonctionnement

Pour finir, deux mots sur notre organisation interne. Nous défendons une horizontalité stricte dans les prises de décision, qui reviennent à l’Assemblée générale. Celle-ci est convoquée tous les mois environ.

ÉCHARDE n’a ni président⋅e, ni bureau ; un Secrétariat est seulement chargé de sa gestion administrative. Le Secrétariat est actuellement composé de :

  • A. Daumas (secrétaire)
  • B. Gouner (secrétaire adjoint à la secrétaire)
  • M. Le Calvez (secrétaire adjoint, chargé de la trésorerie)
  • M. Picard (secrétaire adjoint, chargé de la communication)

Tout ça t’intéresse ? Pour apprendre pourquoi et comment adhérer, c’est par ici !